La clé d’or est à portée de main, il suffit de ne jamais l’oublier et d’agir

Nous avons les choses à portée de main mais nous ne le savons pas, nous l’avons oublié ou bien nous ne le voyons pas, bref, qu’importent les raisons, la situation est bien celle-ci…

Caché en pleine lumière, ce que nous désirons nous échappe souvent.

Pourtant en matière d’évolution spirituelle, il suffit de…

Point n’est besoin d’aller dans des pays lointains à la recherche d’un fabuleux trésor, il suffit de tourner le regard vers soi et en soi, et le monde s’ouvre chargé de promesses.

C’est le mystère de la recherche et le merveilleux du processus à l’œuvre :

Mathieu 7 :7 Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.

Cet esprit de merveilleux et de proximité, nous pouvons le retrouver dans le conte des frères Grimm, La clé d’or, un beau sujet de méditation.

Il faut juste le lire et se laisser pénétrer de la simplicité et de l’évidence qui y sont exprimées pour ensuite trouver sa clé d’or.


 

Par un jour d’hiver, la terre étant couverte d’une épaisse couche de neige, un pauvre garçon dut sortir pour aller chercher du bois en traîneau.

Quand il eut ramassé le bois et chargé le traîneau, il était tellement gelé qu’il ne voulut pas rentrer chez lui tout de suite, mais faire du feu pour se réchauffer un peu d’abord.

Il balaya la neige, et tout en raclant ainsi le sol, il trouva une petite clé d’or.

Croyant que là où était la clé, il devait y avoir aussi la serrure, il creusa la terre et trouva une cassette de fer.

Pourvu que la clé aille ! pensa-t-il, la cassette contient sûrement des choses précieuses. Il chercha, mais ne vit pas le moindre trou de serrure ; enfin il en découvrit un, mais si petit que c’est tout juste si on le voyait.

Il essaya la clé, elle allait parfaitement.

Puis il la tourna une fois dans la serrure, et maintenant il nous faut attendre qu’il ait fini d’ouvrir et soulevé le couvercle, nous saurons alors quelles choses merveilleuse étaient contenues dans la cassette.


Agapé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.